Salle comble ce jeudi 2 février pour l’atelier sur la « Protection des Données et du Patrimoine de l’entreprise », animé par un membre de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure).

En une phrase : tout ce qui traite, stocke et transmets de l’information est vulnérable.

Les entreprises ne sont pas toujours victimes de malveillance ou d’espionnage, il s’agit parfois seulement de négligence. Ainsi, parmi les nombreux exemples concrets de failles de sécurité et de points d’entrées, ont été cités :

  • mot de passe d’un ordinateur laissé en évidence à côté dudit PC, quand ce n’est pas scotché sur l’écran,
  • digicode dont le code n’est jamais changé, malgré les années et le turn-over des salariés et stagiaires,
  • visiteurs qui se promènent tranquillement dans l’entreprise sans accompagnant,
  • clé usb prêtée par un prestataire ou autre pour échanger des fichiers et qui installe un virus ou pire….
  • collaborateur en voyage qui travaille dans les transports sur des documents sensibles…

Sachez que, dirigeant ou salarié, votre responsabilité est engagée dès lors que, grâce à vous, une personne extérieure à l’entreprise a obtenu des informations stratégiques et confidentielles.

Les escroqueries de type « Faux Ordres de Virements Internationaux » ou encore de type « Ransomware ou Rançongiciel » ont aussi été évoquées (ne jamais jamais jamais jamais jamais cliquer sur une pièce jointe dans un mail dont vous ne connaissez pas l’expéditeur et/ou qui vous semble douteux).

Les échanges se sont poursuivis autour de notre traditionnel apéritif et nos adhérents ont pu échanger avec ce conférencier passionné (qui reste anonyme bien sûr !)

 

Vous avez manqué cet atelier qui a rassemblé de nombreux adhérents ?
Un second atelier sur un thème approchant devrait être organisé au cours du second semestre 2017, consultez régulièrement l’agenda et lisez-bien nos courriels pour ne pas manquer l’évènement !